Comment donner le goût de la lecture aux enfants?

 

  • Lisez régulièrement aux enfants et/ou en leur compagnie (utilisez les livres d’histoires, lisez un journal, utilisez un bottin, son agenda et expliquez pourquoi vous l’utilisez).
  • Choisissez des livres adaptés à leur âge.
  • Créez un coin attrayant, calme, propice à la lecture.
  • Racontez l’histoire de leur enfance avec un album photo.
  • Variez vos façons de raconter des histoires (livres, images, évènements, livre-casette).
  • Racontez des histoires à partir d’images découpées.
  • Jouez avec les sons et les mots.
  • Fabriquez des livres avec eux.
  • Intéressez-vous à leurs goûts et offrez des livres pour encourager leurs passions.
  • Demandez aux plus grands de raconter des histoires avec eux.
  • Placez différents objets à lire dans différents coins (boîtes de céréales, carnet de rendez-vous, menu de restaurant, cartes d’affaires, pamphlets, etc.).
  • Allez à la bibliothèque.
  • Offrez des livres en cadeau.
  • Écrivez des lettres en compagnie des enfants, allez les poster.
  • Laissez du matériel aux enfants pour écrire des lettres. 
  • Écrivez des lettres aux enfants et placez-les dans votre boîte aux lettres.
  • Lisez les affiches lors de vos sorties extérieures.
  • Chantez, faites des comptines.

En terminant, je vous propose une petite collection pour que les tout-petits marchent rapidement vers les livres.

 

Les livres de la collection « Bottines » visent l’éveil à la lecture chez les tout-petits, de même que chez les enfants d’âge préscolaire et de première année.

 

Dans ses aventures liées au temps (les jours, les semaines, les mois, les saisons), Galette suscite le goût de la lecture chez les enfants, tout en favorisant leur sens de l’observation.

                                                                 

                                                              Marie-Josée Thibert

 

Aider les enfants à s’exprimer

 

Nous entendons parler d’intimidation vécue par les jeunes à l’école. Personne n’est indifférent au silence de ces enfants face aux gestes vécus. C’est d’ailleurs ce sujet si tabou qui a inspiré cette chronique. Je n’embarquerai pas dans le sujet de l’intimidation, mais j’aborderai plutôt comment aider les enfants en bas âge à s’exprimer. Accordons-nous la même place à tous les enfants dans le groupe? Comment pouvons-nous aider cet enfant silencieux qui s’exprime peu ou pas? Comment canaliser l’énergie de « l’extraverti » pour laisser la place au plus introverti? Toutes ces questions m’ont amenée à assembler divers trucs pour aider les enfants à s’exprimer.

 

Quelques petits trucs de base

  • Placez-vous à leur hauteur. De cette manière, les enfants savent qu’ils ont votre attention. Ils se sentent ainsi importants à vos yeux. Vous serez aussi en mesure de saisir chaque portion de leur message.
  • Établissez un contact visuel. Il sera plus facile de maintenir l’attention des enfants.
  • Offrez-leur des moments de silence. Faites attention aux machines à questions! Posez des questions avec minutie tout en laissant la place aux enfants.

Accordez aux enfants toute l’importance qu’ils méritent d’avoir

  • Prenez le temps de vous arrêter quand ils vous parlent. La vie va très vite, mais prenez le temps de vous arrêter pour discuter avec les enfants ainsi que répondre à leurs questions et à leurs demandes.
  • Si vous ne pouvez accorder à un enfant le temps qu’il demande maintenant, dites-lui que vous êtes occupée et que vous irez le voir dans 2 minutes. Dès que vous êtes libre, allez le voir sans hésiter.

Assurez-vous d’accorder au moins 5 minutes d’attention positive par jour à chaque enfant. Ils se sentiront importants à vos yeux et ce sera plus facile pour eux de se confier, de discuter avec vous et de poser des questions lorsqu’ils en auront envie.

 

Faites sentir aux enfants qu’ils ont leur place au sein du groupe. Créer un coin pour chaque enfant avec des photos de sa famille. Les enfants développeront un sentiment d’appartenance au groupe. Offrez à chacun une chance égale de s’exprimer pendant les causeries. Assurez-vous que chaque enfant ait son temps de parole. Recherchez l’attention de celui qui parle moins en nommant son nom et mentionnez à celui qui parle tout le temps d’attendre son tour.

 

Apprenez à reconnaitre les signaux non verbaux des enfants lorsque ceux-ci expriment un besoin d’aide ou veulent poser une question. Tâchez de vous approcher des enfants dès que possible lorsque vous sentez qu’ils cherchent à s’exprimer. Stimulez la conversation en posant diverses questions (ex. As-tu besoin d’aide? Je crois que oui.). Donnez le modèle verbal aux enfants.

 

À tout moment et chacun leur tour, demandez aux enfants s’ils se sentent bien, si tout est correct. Les enfants sauront que vous leur accordez de l’importance. Ils pourront aussi profiter de ce moment pour s’exprimer si quelque chose va moins bien ou tout simplement pour partager quelque chose de positif avec vous.

 

Parfois, les petits gestes quotidiens peuvent faire toute la différence. La capacité de s’exprimer se développe très tôt et on doit tout mettre en place pour qu’elle soit maintenue tout au long de la vie. Un enfant qui se sent accepté et écouté aura le gout de s’exprimer et ce, que ce soit pour communiquer son désaccord ou partager quelque chose qui le fait sourire.

 

Maude Dubé, éducatrice spécialisée

 

Difficultés d’apprentissage ou troubles d’apprentissage ? Quelle différence

Difficultés d’apprentissage ou troubles d’apprentissage ? Quelle différence
Enseigner+aux+élèves+avec+troubles+d+app
Document Adobe Acrobat 8.8 MB

L'approche systémique

DYSLEXIE

عسر القراءة
العلامات و الحلول
dyslexie.pdf
Document Adobe Acrobat 809.4 KB

التعلم عن طريق الفيديو

تعلم اللغة الفرنسية

production ecrite 1ere partie..phase observation

production ecrite 2eme partie

Peut-on améliorer sa mémoire ?

C'est pas sorcier - Peut-on améliorer sa mémoire ?